ARRÊTER D'UTILISER TANT D’ÉNERGIES SALES…, NOW !


Poster un commentaire

CHANGER DE CLIMAT CONTINENTAL EST SIMPLE PAR GESTION COUPLÉE « EAUX ET PAYSAGES »

Vous n’ignorez pas que depuis des millénaires, les chinois gèrent les cyclones et leurs pluies diluviennes par des TERRASSES en format RIZIÈRES (comme je les ai vues parfaitement retenir toutes eaux au Vietnam étant jeune). La solution  qui devrait être appliquée en tous points de continents asséchés est de cumuler ce FORMAT RIZIÈRES avec des TALUS TRÈS ARBORÉS pour faire climat LOCAL enfin assez humide à l’année (les racines des arbres absorbant l’excès d’eau et la restituant l’été en saison sèche).

Cette disposition permet de faire AGROFORESTERIE combinant très harmonieusement forêt gérées et CULTURES à plat, oui, à PLAT ! Des cultures où des ânes et des bœufs, des buffles suffisent pour cultiver ces terres tendres, sans efforts et salissures de tracteurs ruineux monumentaux…!§!

Dessins techniques et renseignements plus traductions sur https://greenjillaroo.wordpress.com

Publicités


Poster un commentaire

EXPLOITER DES ENERGIES DOUCES EST TOUJOURS POSSIBLE ET PRÉFÉRABLE !

LES ÉNERGIES SALES SONT à PROSCRIRE,

COMME LA FRACTURATION DU PÉTROLE

ET GAZ DE SCHISTE…!§!

Il est faux de prétendre que la fracturation des sous-sols profonds serait sans danger !

La croûte terrestre bouge continuellement du fait de la dérive des continents au dessus du magma. Aucune garantie ne peut être donnée d’une stabilité quelconque des sous-sols profonds, ni de ceux de surface. Tout cela change continuellement avec l’enfoncement de la croûte terrestre aux zones de subduction, telle une sorte de très lent tapis roulant.

Même les montagnes les plus hautes bougent très faiblement, grandissent ou s’affaissent suivant les forces immenses en présence.

Une fracturation des sous-sols profonds ne peut être ni modélisée de façon sûre et définitive, ni maîtrisée !

Le prétendre est nous mentir, ce que les pétroliers irrespectueux de l’Ensemble vital font massivement depuis longtemps…!

D’AUTRES ÉNERGIES PLUS PROPRES SONT EXPLOITABLES,

TEL LE MÉTHANE INSTABLE PIÉGÉ DANS LE PERMAFROST PRÈS DES PÔLES…

Cet été 2014, des cratères sont naturellement apparus dans la glace du grand nord au niveau de la Sibérie de l’Est, certainement en raison du réchauffement de la planète. Il est supposé que ces cratères sont l’expression du relâchement dans l’atmosphère de méthane piégé dans la glace sous forme de poches qui se seraient dilatées.

C’est grave, car ce méthane est 25 fois plus à effet de serre que le CO2, et qu’il serait en quantité énorme (comme dans les mers au bas des plateaux continentaux), avec le risque, s’il s’échappait en masse : d’avoir entre 20 et 10 % en plus d’effet de serre d’après certains experts (estimations optimistes ?).

Il y a donc une priorité mondiale qui consiste à récupérer ce méthane pouvant se libérer avec la fonte rapide des glaces des pôles !

Ce travail-là, cette exploitation relativement facile est bien plus urgente que de salir gravement nos eaux de surface avec les risques inévitables de la fracturation des sous-sols profonds.

Il serait question de fabriquer d’immenses serres solaires triangulaires, munies de flotteurs et de traîneaux pour capter naturellement ce méthane en zones de glaces et terres nordiques peu stables, qui peuvent être acheminées sur place par hélicoptères et ballons dirigeables.

Le gaz récupéré serait acheminé par conduites souples vers des réservoirs flottants eux-mêmes équipé de traîneaux d’évacuation, et récupérés par dirigeables, tractés par hélicoptères.

Ce type d’exploitation est à notre portée, tout comme nécessaire et sans risque réel, donc plus économique que les exploitations off-shore actuelles. –

UNE INVENTION PROPRE DE MOTEUR ET CHAUFFAGE EXISTE :

Qui aura le courage de la travailler et la développer pour toutes sortes de machines tournantes à énergie surnuméraire renouvelable ?

http://safeearthsolutions.wordpress.com/lenigme-de-lenergie-libre-ou-dite-surnumeraire/